top of page

L’empire la solution à la denanantizasyon de l'être

Empire Napoléonien vs l’Empire Dessalinien

Pour nous mettre dans le contexte et saisir le sujet d’aujourd’hui nous devons revenir sur ce qu’est l’empire, qu’est ce que le denanantizasyon et ce qu’est l’être. Commençons par le mot Empire, celui de Napoléon Bonaparte promulgué dans la constitution 6, le 18 mai 1804 et nous poursuivrons avec l’Empire de Jean Jacques Dessalines, le père le la nation Haytienne dont la dénomination est l'Empire D’Hayti qui figure dans la constitution promulgué le 20 mai 1805.




Dans les émissions du passé nous avions établi avec vous que l’empire est la plus haute forme de gouvernance et partant du fait que pour reproduire quelque chose, notre cerveau devait avoir été exposé à cette chose similaire, les questions, tout de suite à se poser est quelle est la plus haute forme de gouvernance? Et, qu’elle est cette chose auquel il a fallu être exposé pour en arriver à la signification derrière le mot empire. D'où vient cette idée d’empire? Pour l’instant, je vais laisser mijoter ces questions dans votre tête.

Regardons ce mot selon le paradigme du blanciste, celui auquel Napoléon Bonaparte adhère, disons cela autrement, regardons la signification du mot empire selon celui ou celle adhérant à l’idéologie blanciste qui sous entends que pour s’élever ou se constituer en un être total, qu’il faut subjuguer l’autre, réduire l’autre à la soumission pour son intérêt propre, car il estime que la fin justifie les moyens: voulant dire qu’il doit assouvir ses désirs même si cela implique déposséder d’eux-mêmes ce qu’il considère ou catégorise comme des sous- hommes pour les utiliser à ses propres fins ou de vous tuer si vous ne faite plus l’affaire.

Pour parvenir à cette subjugation, il faut établir une relation de dominant/dominé. Il lui faut absolument, le mensonge, la division, la séparation les uns des autres; il lui faut absolument la violence, la contrainte, la force pour y parvenir, car naturellement l’être est collectif, car ce n’est que là que peut commencer l’histoire, mais il est aussi indépendant: dans le sens qu’il prend ses propres décision et porte une action décisive face à la pensée qui surgit face à un désir, un besoin ou un obstacle , l’un ne va pas s’en l’autre ou du moins si vous voulez survivre…, mais croire qu’il peut y avoir domination dans la dépendance et l'indépendance mutuelle est en soi une contradiction,

Pourquoi la domination est-elle en contradiction avec ces deux principes universels qui nous donnent l’interdépendance?



La collectivité:

si je sais que j’ai


besoin de l’arbre pour respirer de l’air pur dont mon mécanisme physique a besoin pour bien fonctionner et que je coupe cet arbre, la domination exercée sur l’arbre est au profit de qui? Dans ce mode d’exercice vous êtes voué à votre propre extinction. ex 2: les être sont naturellement collectifs, dans le sens que nous avons besoin d’une famille à notre naissance pour nous accueillir c’est de la famille que nous viennent les éléments et nos premières informations du monde sensible pour notre survie.


L’indépendance:

La capacité décisionnelle est naturellement impliquée dans notre être: ex je n’ai qu'à penser que je veux lever mon bras pour que cela se fasse. Je n’ai qu'à vouloir et penser lâcher le crayon au sol pour que cela se fasse. Je n'ai pas besoin de quelqu’un pour penser pour moi j’ai la capacité de le faire moi-même ou pour faire les choses à ma place, bien sûr de temp à autres, j’aurai besoin d’une personne pour me gratter le dos ou pour recevoir de l’affection, mais la pensé et la décision d’aller à la recherche de la personne qui voudra bien m’aider à assouvir ce désir ou ce besoin vient quand même de moi en premier lieu.


Mécanisme de défense découlant du principe protecteur:

Naturellement si un chien se met à courir derrière nous pour nous dévorer, nous prenons la fuite, si durant la nuit, pendant que je dors, qu’un bandit psychopathe m'étouffe, naturellement je vais me débattre pour rester en vie c’est l'instinct de survie qui s’active. c’est inné!

À partir de là je pense qu’il est clair que peu importe la forme que prendrait la domination dans un monde naturellement collectif est une contradiction en soi et dans cette collectivité (le monde) ne peut qu’amener des conflits, de la violence, de la division et de la destruction.


A ce stade je crois que vous saisissez que cette domination est une anomalie, une maladie, un parasite, un mauvais calcul, dont nous devons trouver le remède et la solution, dans un Univers où tout est logique, certes, parfois difficile à déchiffrer mais l'existence reste logique.

La plus haute forme de gouvernance dont nous avons fait mention ci-haut venant de cette idéologie ne peut qu’être l'oppression d’un groupe exercé sur les résistants à cette idéologie, dans cette construction blansicmique tout doit passer par l’homme pour avoir droit d’être, c’est à dire exister. Dites de cette façon vous me direz: «bien Shenizah! Es tu en train de nous dire que l’homme se prend pour Dieu!» alors je saurai que vous êtes en voie de découvrir quelque chose et je vous poserai cette question à mon tour, de quel Dieu parle t-on?

Cette idéologie empire blanciste est vide en elle même, car elle tend vers sa propre destruction et est porter par la singularité et non collectivisme elle est à l’opposé de ce qu’exige notre constitution interne (notre corps énergétique qui lui est que fonctionnel que lorsque ses organes sont en interdépendance mais cela ne dépendra que de nous d’en être conscient.



PHILOSOPHIE DESSALINIENNE

l'Empire, la plus haute forme d’autorité, lorsque traduit dans idéologie Dessalinienne auxquels les Haytiens adhèrent, dont Jean Jacques Dessalines lui-même prêche les vertus. Cet Empire demande très peux d’explication lorsque l’on saisit notre fonctionnement naturel et que l’on accepte que ce qui est, est et qu’il y a effectivement un créateur, réalisant que l’on ne s’est pas créer nous-même, reconnaissant sa présence par sa production, voici la plus haute forme de gouvernance, la vraie. Nous n’avions pas à nous casser la tête pour en fabriquer une, les Ayisyens, (ses africains descendant Kemites) on conclut qu’ils n'avaient pas à refaire ce qui est déjà fait, mais plutôt suivre l’ordre des choses pour vivre en harmonie avec cette univers logique ou tout ce qui est, est, où tout est en lien, en concordance et imbriqué l’un dans l’autre comme un gros puzzle universel pour le bon fonctionnement de ce même monde dans lequel nous avons vue le jour.

Ce qui me reste à vous montrer dans cet exposé sur l’empire, la plus haute forme de gouvernance qui soit, c’est de vous démontrer que J.J Dessalines avait bien saisi ces principes de l'existence et l’a mise en application dans notre constitution pour qu’elle se manifeste dans le monde sensible.


Jacques Premier maintient la ligne divine, en voici les preuves:

Il est évident maintenant lorsque nous parlons de la plus haute forme de gouvernance qui soit nous parlons du Grand Créateur qui est à l’origine de tout ce qui est est qui pour le bien être collectif nous à doter de logique. Une partie de la preuve commence le jour G, le jour «Granmun» , Ce crie de ralliement, Les paroles de Boukman, mais surtout la signification derrière prononcé le 14 Août 1971 reste accroché dans le temps et dans le cœur de J.J Dessalines. Celui qui dit que le grand mèt est à l’origine de toute chose , celui qui créa le soleil, qui nous illumine d’en haut, ki fè soulève la mer, qui fait gronder les orages … pour définir le dieux du désordre il dit ceci: le dieux de l’homme est celui du malheur, sa vocation est de faire pleurer les gens , tel n’est pas le cas de notre Dieu, il y a deux voies clairement définie et en opposition celle du Bien et celle du Mal. Le dieu des blancs entité mental de malheur ne le recevez pas, c’est notre Dieu lui-même qui à ouvert la voie, il y a le mécanisme de défense qui est inscrit dans l’ordre des choses

Plus tard, soit le 28 avril 1804 dira Dessalines, le général victorieux au sujet de la logique de la contre-attaque. « Quel est ce vil Haytien, cette ville haytienne si peu digne de sa régénération, qui croit point avoir rempli les décret divin, décret éternel, en exterminant ces tigres altérés de sang? S’ il en et un ou une, qu’il ou elle s’éloigne; la nature (de l’ordre divine, qui unit en son sein tout ses créatures) indigné le ou la repousse de notre sein, qu’il ou elle aille cacher sa honte loin de ces lieux; l’air qu’on y respire n'est point fait pour ces organes grossiers». C’est l’air pur de la Granmunité!

Dans la constitution préambule, dans l’article premier et l’article 2

voici ce qui est dit: «Tant en notre nom particulier, qu'en celui du peuple d'Haïti qui nous a légalement constitués les organes fidèles

et les interprètes de sa volonté,


En présence de l'Être Suprême, devant qui les mortels sont égaux, et qui n'a répandu tant d'espèces de créatures

différentes sur la surface du globe, qu'aux fins de manifester sa gloire et sa puissance, par la diversité de ses œuvres en face de la nature entière dont nous avons été si injustement et depuis si longtemps considérés comme les enfants réprouvés,

Déclarons que la teneur de la présente Constitution est l'expression libre, spontanée et invariable de nos cœurs et de la volonté générale de nos constituants, La soumettons à la sanction de Sa Majesté l'empereur Jacques Dessalines, notre libérateur, pour recevoir sa

prompte et entière exécution.

Déclaration préliminaire.

Article premier

Le peuple habitant l'île ci-devant appelée Saint-Domingue, convient ici de se former en État libre, souverain et indépendant de toute autre puissance de l'univers, sous le nom d'Empire d'Haïti.

Article 2.

L'esclavage est à jamais aboli.

Pour ne citer que ceux-là, il y a un tas de texte ou Jean Jacques Dessalines prend la parole qui vous démontre qu’il ne déroge pas de l’unité collective ni de son objectif. mais je vais m’arrêter là pour vous donner le goût de partir à la découverte de ce merveilleux cadeaux qui vous attend.




La denanantizasyon

Synthèse de la denanantizasyon

c’est le déracinement, le dépouillement de la substance des gens ex: te dépouiller de ta culture et ton langage, de tes moyens de subsistance et une forme de denanantizasyon

comment se fait la denanantizasyon

la denanantizasyon se fait tout premièrement par la domination qui engendre forcément un comportement destructifs car il faut contraindre l’autre pour le forcé à obéir afin assouvir ses désirs qui ne faut que se multiplier, destruction des choses qui te permet de survivre, tel que la destruction des terres, la faunes, la flore, destruction de l’être par les maladie, la mort biologique par mer, air, génocide, assimilation, l’esclavagisations,


L’empire la solution à la denanantizasyon, pourquoi?

Elle est la solution tout simplement parce qu’elle n e dérange aucunement l’ordre des choses préétablies par Granmèt la et comme nous sommes partie intégrante de cet ordre il serait complétement illogique de faire autrement.


L’Être

Selon le dictionnaire de L'académie Française il est dit que:

1.Le fait d’exister ; l’acte d’exister. L’être et le non-être. De qui avons-nous reçu l’être ? Le Créateur nous a donné l’être.

2. Qualité déterminante de ce qui est ; essence. L’être et le paraître. L’être de l’homme est fait de chair et d’esprit. Selon certains philosophes, la raison est l’être de l’homme. On appelle ontologie la science de l’être.


3. Ce qui est au sens absolu. L’être en soi, l’être qui existe en dehors et indépendamment de toute connaissance.


MARQUE DE DOMAINE :

RELIGION. Avec une majuscule et suivi d’un adjectif. Dieu est l’Être parfait, infini, absolu. L’Être éternel. L’Être suprême. Spécialement. Le culte de l’Être suprême, le culte purement philosophique et moral que certains philosophes et penseurs du XVIIIe siècle tentèrent d’instituer en remplacement du culte chrétien.

La définition de l’être selon l’Empire D'Hayti ou J.J. Dessalines / Agbawaya Toya

  1. L’Être est la mise ensemble des éléments ou choses déterminées c'est -à -dire qui a sa forme propre.

  2. L’Être est la sommes totale des bwa (intelligence(faculté) ou éléments, ces facultés sont pareilles mais tout en étant différents, par leur composition, que les nôtres. être est la sommes total des bwa

  3. La Base De L’Être est celle de l’empire de Dessalines et vice versa, il est la continuité et son parachèvement au dehors. la proposition de sa Majesté Jacques premier comprend cette idée: celles et ceux dont le père est au conscient de cette relation d’interdépendance et d’indépendance, de quoi vivront-ils, ils y a deux tableau de l'être ici


Le Premier est l’Art de vivre en concordance dans notre interaction, en tant que Ubuntu non en état de nature, ni même en état de nature systématisé vision blanciste du monde systématisé


Le Deuxième est la fonction de pourvoyeur de l’empire. Il est clairement exprimé ici que la finalité de l’empire soit sa fonction est la mise en place d’un ordre institutionnels afin que toutes et tous, ses êtres Munals puissent se pourvoir de tout pour répondre à la base de leur être.



Conclusion:

Eh bien voilà, je crois vous avoir dit ce qui était nécessaire de savoir pour piquer votre curiosité sur l’empire d’Hayti, cet empire qui pris naissance le 20 Mai 1805 et que tout ce que je viens de vous dire résonnent en vous, mais il est tout de même recommandé de faire vos propres recherches dans ce sens, de faire l’analyse et surtout de rester dans la logique et de faire une bonne analyse pour que vous en ayez la ferme conviction par vous même, en vous même. L’atteinte de l’harmonie au sein de l'ensemble munal ne se fait pas en un tour de main. La démarche commence par la volonté ferme, inébranlable et irrévocable d’y arriver. Dans la pratique on apprend, se reprend, insiste, persiste, persévère, jusqu'à ce que la maîtrise et l’habitude s'installent stade qu’on aboutisse au stade ultime, le parachèvement de soi, qui est l’art de vivre et exister en accord avec notre constitution interne à l’extérieur, et dans le monde sensible À ce point le bonanye et le praxis nous n'avons plus besoin de fournir l’effort du début ni celui du milieu . Le calcul se fait tout bonnement en accord avec soi-même, le soi munal. C’est la maîtrise de notre être, de nos actes, la volonté de Notre Dieu, c'est-à-dire telle qu’elle est bonanye. La Volonté Divine est d’essence Divine, autrement dit, Notre Dieux y transpire. nous sommes alors à ce niveau, tout Divin, au mieux, la transpiration Divine , Divine sueur. C’est le stade de la Negro divinité