top of page

Les rôles s’inversent lorsqu’on essaie de contrôler la nature.

Dernière mise à jour : 10 févr. 2022



Que pouvons-nous faire contre l'ordre naturel du monde ? Tout ce qui existe devient et c'est ce devenir qui fait d'une chose un mystère pratiquement impossible à découvrir. Notre éducation actuelle nous conditionne à trouver offensant tout ce qui échappe à nos définitions et à nos classifications. Nous y réagissons généralement avec beaucoup de passion dans notre soi-disant lutte pour contrôler l'incontrôlable et pour définir l'indéfinissable.

L'individu d'aujourd'hui a tendance à penser que nous évoluons et maîtrisons cette même nature qui nous contient, conditionne notre naissance, nous nourrit et nous enterre. L'exemple le plus parlant est d'essayer d'imaginer des poux dans nos cheveux vivant dans l'illusion de pouvoir nous contrôler, ou un poisson essayant de maîtriser le cours de la rivière…

Nous avons intérêt à comprendre que la nature est la limite de l'être humain et que tout ce que nous projetons hors de la nature ne peut que précipiter la destruction de l'humanité. Malgré cette vérité, nous pensons toujours que le monde est une offense à notre arrogance et lorsque nous regardons de plus près les valeurs modernes, nous constatons que nos valeurs sont simplement conventionnelles et que nos objectifs ne sont déterminés que par des valeurs redéfinies il y a quelques années. La personne importante est celle qui réussit à s'entourer de matériaux déclarés importants, en oubliant qu'au milieu de tout ce matériel, il y a un individu gesticulant et luttant pour maintenir l'illusion qu'il est meilleur que les autres parce qu'il possède plus de ces matériaux que les autres.

Nous vivons dans une sorte de réalité qui est entièrement imaginée et entretenue par ceux qui ont intérêt à maintenir l'humanité dans une sorte d'absence naturelle. Nous oublions qu'un jour viendra où toutes ces valeurs s'arrêteront à l'entrée de la tombe. Nous reviendrons, nus, sur la même Terre que nous avons passé notre vie à essayer de détruire. Le fruit de l'illusion est la mort. Même sur le plan social, combien de fois notre malice et notre tendance à contrôler le monde nous ont-elles placés (et nous placent encore) dans des situations embarrassantes ?

L'histoire que je vais raconter s'est déroulée il y a très longtemps dans un petit royaume de la partie occidentale de l'Afrique.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à akademiex.com pour continuer à lire ce post exclusif.

26 vues0 commentaire

Yorumlar

5 üzerinden 0 yıldız
Yorumlar Yüklenemedi
Teknik bir sorun oluştu. Yeniden bağlanmayı veya sayfayı yenilemeyi deneyin.
bottom of page